20/02/2015

Métaux de base: début de l'année de la chèvre sous pression

Londres (awp/afp) - Les prix des métaux de base échangés sur le London Metal Exchange (LME) sont repartis à la baisse dans un marché où la liquidité était limitée en raison des vacances du nouvel an chinois, et sur fond de crise grecque.

LA CHINE PÈSE SUR LES MARCHÉS

Les cours des métaux de bases ont souffert du calme qui règne traditionnellement sur les marchés autour de la nouvelle année chinoise, placée sous le signe de la chèvre.

Les cours du CUIVRE se sont trouvés sous pression au début de la semaine après la publication des statistiques chinoises sur les prix de l'immobilier, selon les analystes de Triland.

Celle-ci s'est accentuée à l'approche des vacances du nouvel an chinois qui ont débuté jeudi, et les opérateurs de marché attendaient avec prudence le retour des opérateurs chinois après les jours fériés de cette semaine.

Le NICKEL et le ZINC ont particulièrement fait les frais de ce manque d'activité sur les marchés. Les cours du Nickel ont en effet atteint vendredi leur plus bas niveau en un an, à 13.873 dollars la tonne. Le ZINC est tombé le même jour à un minimum depuis la fin janvier 2015, à 2.057 dollars la tonne.

"Les vacances autour du nouvel an chinois sont toujours une période de transition pour les marchés, et cette année encore plus car ces derniers portent une attention particulière à la demande chinoise dans l'attente de nouvelles annonces de soutien de l'économie par le gouvernement", notaient les analystes d'UniCredit.

Le moral des investisseurs a été quelque peu ébranlé par une succession d'indicateurs moroses venant de Chine ces derniers mois, faisant craindre à un essoufflement de la deuxième économie mondiale, moteur de la croissance mondiale.

LA GRÈCE SAPE L'APPÉTIT POUR LE RISQUE

Les investisseurs restaient également prudents, attendant fébrilement le résultat des négociations entre le nouveau gouvernement grec et ses créanciers sur un prolongement du programme d'aide à la Grèce.

"Les investisseurs se sont mis en mode +risque zéro+ dans ce marché calme", ont constaté les analystes de Triland Markets.

Dans ces conditions, même l'ÉTAIN n'a pas pu profiter d'une nouvelle pourtant à tendance haussière.

En effet, selon les analystes de Commerzbank, dix-neuf fonderies d'étain en Indonésie totalisant une capacité de production de 30'000 tonnes ont passé un accord cette semaine pour limiter leurs exportations à 2000 tonnes par mois pour une période de trois mois.

Une nouvelle positive pour ce marché qui a souffert d'un surplus en 2014.

19:40 Écrit par Recycling dans Actualité, Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : metaux | | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.