25/04/2015

Métaux industriels: prix stables, mais sous pression chinoise

Londres (awp/afp) - Les prix des métaux de base échangés sur le London Metal Exchange (LME) se sont trouvés sous la pression de nouveaux indicateurs moroses venant de Chine, le principal consommateur de métaux industriels au monde, avant de se stabiliser.

L'activité manufacturière chinoise s'est à nouveau tassée en avril, après une forte contraction en mars, selon un indice préliminaire publié jeudi par la banque HSBC, reflétant l'affaiblissement persistant de la demande dans la deuxième économie mondiale.

L'indice PMI des directeurs d'achats calculé par HSBC - encore provisoire, le mois d'avril n'étant pas achevé - s'est établi à 49,2, contre 49,6 en mars. C'est son plus bas niveau depuis douze mois.

Un chiffre supérieur à 50 marque une expansion de l'activité manufacturière, tandis qu'un indice inférieur à ce seuil signale une contraction.

En début de semaine, le défaut de paiement de la compagnie immobilière chinoise Kaisa Group avait déjà contribué à "déprimer le marché des métaux de base", ont commenté les analystes de Natixis, ravivant ainsi les craintes d'autres défauts dans ce secteur crucial pour la demande en métaux industriels.

LE CUIVRE RESTE STABLE

 Malgré un accès de faiblesse en milieu de semaine, après la publication de l'indicateur HSBC sur l'activité manufacturière chinoise, les cours du cuivre se sont plutôt bien maintenus cette semaine, si l'on considère le climat morose dans lequel évolue le métal rouge.

 Le cuivre a même commencé la semaine, lundi, à son plus haut depuis un peu moins d'un mois à 6173 dollars la tonne.

Un dollar affaibli après des indicateurs décevants aux États-Unis cette semaine, a contribué à soutenir les cours du cuivre, selon les analystes de Sucden.

 Et de nombreux experts demeurent positifs sur un éventuel rééquilibrage du marché dans les prochains mois, après les perturbations qui ont affecté la production de certaines mines au premier trimestre, au Chili notamment.

"Les opérateurs de marchés s'accordent à dire que les mines produisent moins et que les perturbations cette année ont été anormalement importantes", ont souligné les analystes de Macquarie, qui estiment d'ailleurs qu'entre 30'000 et 50'000 tonnes de cuivre ont déjà été perdues.

 Le groupe minier britannique Anglo American a d'ailleurs annoncé cette semaine une chute de 15% de sa production de cuivre au premier trimestre, par rapport à la même période l'année précédente.

L'ALUMINIUM SOUFFRE UN PEU PLUS, LEVÉE D'UNE TAXE EN CHINE

 Les cours de l'aluminium ont connu une baisse de régime un peu plus forte que le cuivre cette semaine, une taxe sur les exportations de certains types de produits d'aluminium ayant été levée en Chine laissant entrevoir un afflux de métal sur le marché.

Les cours de l'aluminium ont atteint 1769 dollars la tonne jeudi, passant sous le seuil des 1790 dollars la tonne, affaiblis par l'abolition en Chine de la taxe chinoise de 15% sur l'exportation de barres d'aluminium.

 Même si, selon Standard Bank, seul un faible volume de produits (entre 13'000 et 15'000 tonnes) entre dans cette catégorie.

 "Cette décision va à l'encontre de nos attentes sur le fait que les autorités chinoises allaient restreindre les exportations de produits aluminium à faible valeur ajoutée et indique que les exportations d'aluminium pourraient progresser en 2015", ont souligné les analystes de Natixis.

De son côté, le plomb a atteint vendredi un maximum en un peu plus de sept mois, à 2085 dollars la tonne, dans un marché globalement équilibré.

13:48 Écrit par Recycling dans Actualité, Général | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : metaux | | |  Facebook | |

Commentaires

J'ai la difficulté avoir le prix du méteau et le metal je suit récupérateur et démolissions

Écrit par : Clement Chapdelaine | 25/04/2015

Les commentaires sont fermés.