02/05/2015

Métaux industriels: en hausse grâce à la baisse du dollar

Londres (awp/afp) - Les prix des métaux de base échangés sur le London Metal Exchange (LME) ont fini la semaine en hausse, stimulés par l'affaiblissement du dollar sur fond d'inquiétudes sur la fermeté de la reprise aux États-Unis, la première économie mondiale.

Les chiffres décevants de la croissance américaine auraient pu peser sur les cours des métaux industriels, après des statistiques décevantes venant de Chine, la deuxième économie mondiale la semaine dernière.

Mais, selon les analystes de Commerzbank, ces statistiques décevantes avaient été déjà intégrées dans les cours par les opérateurs de marché.

De plus, la faible croissance de l'économie américaine a pesé sur le dollar, ce qui a, à son tour, aidé les matières premières libellées dans cette monnaie en les rendant plus attrayantes, car moins onéreuses, pour les acheteurs munis d'autres devises.

LE CUIVRE CONTINUE SA PROGRESSION

Les cours du cuivre ont atteint vendredi leur plus haut niveau en plus de quatre mois, à 6.375 dollars la tonne, aidés par la baisse du dollar.

Par ailleurs, les récentes perturbations de la production chilienne, après des pluies torrentielles au mois de mars, continuaient également d'aider les cours, augmentant ainsi les espoirs d'un rééquilibrage du marché en 2015.

Selon des chiffres du bureau national des statistiques du Chili, la production de cuivre a décliné de 2,3% atteignant 474'500 en mars, par rapport à l'année précédente.

Mais pour les analystes de Barclays, la prudence reste de mise, car si les perturbations sur l'offre de métal rouge ont été plus nombreuses cette année, elles demeurent en dessous du seuil établi par la banque.

De plus, les analystes de Commerzbank ont souligné que le marché pourrait se retrouver en surplus cette année, et ce pour la première fois en six ans.

Le groupe international d'étude du cuivre estime en effet que ce surplus pourrait atteindre 364'000 tonnes en 2015, alors que la demande chinoise entame un ralentissement.

De leur côté, les cours de l'aluminium ont grimpé vendredi à leur plus haut niveau en quatre mois et demi, alors que le marché se rééquilibre petit à petit.

Les prix du plomb ont atteint le même jour un maximum en presque 7 mois, à 2107 dollars la tonne, même si les investisseurs s'attendent à un réajustement prochain des cours.

Le nickel repart à la hausse, aidé par la Colombie

Après être tombés à leur plus bas niveau en six ans il y a deux semaines, les cours du nickel ont rebondi, atteignant 13'965 dollars la tonne, leur plus haut niveau en un peu plus d'un mois.

Les prix du nickel ont été aidés dès lundi par une grève à la mine de Cerro Matoso en Colombie, la deuxième plus grande mine de ferronickel au monde. Le ferronickel est un alliage de métal contenant 45% de nickel.

"Cette mine est assez importante pour avoir un impact sur le marché, surtout qu'avec l'embargo indonésien sur les exportations de nickel, les importations chinoises de ferronickel ont grimpé l'année dernière", expliquait Caroline Bain, analyste chez Capital Economics.

Mais l'analyste notait cependant que les stocks de ce métal restaient abondants, et qu'il faudrait un certain temps avant que la fermeture de la mine, si la grève devait durer, n'affecte réellement le marché.

Les cours du zinc sont montés vendredi à leur maximum en plus de cinq mois, à 2350 dollars la tonne. Les cours de l'étain ont atteint vendredi leur plus haut niveau en deux semaines, à 16'390 dollars la tonne.

09:24 Écrit par Recycling dans Actualité, Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : metaux | | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.