13/06/2015

Métaux industriels: en baisse, plombés par la Chine et le dollar

Londres (awp/afp) - Les prix des métaux de base échangés sur le London Metal Exchange (LME) se sont de nouveau retrouvés sous pression jeudi après la publication de statistiques économiques chinoises moroses, et face à un dollar fort.

Les métaux industriels ont perdu du terrain jeudi, lestés par la publication des données sur la production industrielle chinoise, après avoir pourtant commencé la semaine en hausse.

Si celle-ci s'est accélérée en mai, grimpant de 6,1% sur un an, le sursaut reste timide et la progression moins importante qu'attendu.

Le renchérissement du billet vert, qui a pesé sur l'ensemble des matières premières libellés en dollar dans la deuxième moitié de la semaine en les rendant plus onéreuses pour les investisseurs munis d'autres devises, a mis une pression supplémentaire sur les métaux de base.

LE CUIVRE MONTRE DES SIGNES DE FAIBLESSE

La baisse des importations chinoises de 18,1% sur un an en mai annoncée lundi, pourtant inquiétante quant à la vigueur de la deuxième économie mondiale n'avait pas bouleversé le marché, de nombreux investisseurs s'attendant à de nouveaux efforts de stimulus économique de la part du gouvernement chinois.

PUBLICITÉ
 


"Les cours des métaux industriels se sont appréciés mercredi après une annonce du ministère chinois des finances quant à l'extension d'un programme de soutien des finances des gouvernements régionaux", ont noté les analystes de Sucden.

Même si la baisse importante des importations chinoises a tout de même quelque peu entravé la progression des tarifs du cuivre, le métal rouge a connu un bon début de semaine.


Le cuivre a en effet atteint mercredi son plus haut niveau en deux semaines à 6083,50 dollars la tonne. Mais le métal n'a pas résisté à la pression du dollar et a atteint jeudi son minimum en presque trois mois, à 5861 dollars la tonne.

De plus, "l'absence de progrès dans les négociations entre la Grèce (et ses créanciers) sur le versement d'une tranche d'aide a sapé toute prise de risque chez les investisseurs", ont noté les analystes de Commerzbank.

L'ALUMINIUM RESTE SOUS LA PRESSION D'UN SURPLUS

Après avoir grimpé à son plus haut niveau en deux semaines mercredi, à 1774 dollars la tonne, l'aluminium a de nouveau perdu du terrain.

"Il y a une pression baissière sur l'ensemble des métaux de base, mais principalement sur l'aluminium à cause d'inquiétudes sur un surplus d'offre," ont souligné les analystes d'UniCredit.

Le marché de l'aluminium fait en effet actuellement les frais d'un surplus d'offre mondiale. Selon des chiffres de Natixis, les stocks d'aluminium au Japon continuent de grimper, atteignant un nouveau record en mai à 502'200 tonnes, tandis que la production d'aluminium en Inde augmente.

Le marché chinois est aussi très certainement en situation de surplus, même si une baisse des prix de l'aluminium chinois, en comparaison aux tarifs du LME, pourrait pousser à la fermeture certaines fonderies chinoises dont les coûts de production sont élevés, et ainsi participer à un rééquilibrage du marché, selon les analystes de Natixis.

De son côté, l'étain est resté quasi stable jusqu'à ce qu'il glisse jeudi à son plus bas niveau en presque deux mois, à 14'900 dollars la tonne.

Les cours du plomb ont pour leur part atteint leur plus bas niveau depuis deux mois et demi vendredi, à 1836 dollars la tonne. Le même jour, le zinc est tombé à son minimum en un mois et demi à 2095 dollars la tonne.

07:13 Écrit par Recycling dans Actualité, Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : metaux | | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.