18/09/2015

Les métaux industriels se sont focalisés sur la Fed

Londres (awp/afp) - Les prix des métaux de base échangés sur le London Metal Exchange (LME) sont restés stables cette semaine, dans un marché focalisé sur la Réserve fédérale américaine (Fed) et décortiquant sa décision de maintenir les taux inchangés.

"Pour les marchés des métaux, la semaine a tourné autour de la Fed", ont constaté les analystes d'Unicredit.

Les marchés sont en effet restés frileux avant l'annonce de la Fed jeudi, ne prenant pas de positions trop risquées au cas où la décision de l'institution tirerait les marchés des matières premières vers le bas.

La banque centrale américaine a finalement choisi jeudi soir de rester prudente et de maintenir sa politique de taux zéro.

Mais une hausse du taux de la banque centrale américaine aurait pu renforcer le billet vert et peser sur les cours des métaux de base, libellés en dollars, en les rendant plus onéreux pour les acheteurs munis d'autres devises.

Malgré tout, la pression baissière sur le marché des métaux de base ne s'est pas dissipée.

En effet, une fois la décision annoncée, les investisseurs se sont inquiétés du ton prudent de la Fed et de ses incertitudes sur les économies des pays émergents, notamment de la Chine. La Chine est le premier consommateur de métaux de base au monde.

Le cuivre tente de se stabiliser mais reste inquiété par la Fed.

Les prix du cuivre se sont stabilisés cette semaine, mais ont tout de même touché jeudi leur plus haut niveau en deux mois, à 5.440,50 dollars la tonne, après un tremblement de terre au Chili.

Le centre du Chili a été touché par un séisme de grande intensité dans la nuit de mercredi à jeudi. La réaction des marchés a été toutefois mesurée, les cours du cuivre prenant moins de 1% par rapport à leur plus haut de la veille.

La compagnie minière publique chilienne Codelco, plus importante productrice de cuivre au monde, n'a rapporté aucun dégât important sur ses installations, ni blessés, et reprenait ses opérations en fin de semaine dans les divisions fermées par précaution.

Le métal rouge s'est ainsi retrouvé de nouveau sous pression vendredi, les investisseurs s'intéressant de nouveau à la décision de la Fed, et se focalisant sur les inquiétudes de l'institution vis-à-vis de la Chine.

Le zinc touché aussi par la Fed

La nervosité des marchés juste avant la décision de la Fed s'est particulièrement fait ressentir sur le zinc.

Le métal est tombé jeudi à 1.616 dollars la tonne, un minimum en un peu plus de cinq ans, perdant ainsi près de 8% de sa valeur par rapport à la clôture de la veille.

"Une chute soudaine juste avant la clôture des marchés a montré l'état de nervosité des marchés avant la décision de la Fed", ont expliqué les analystes de Triland Metals.

Une hausse des stocks de zinc dans les réserves du LME ont également pesé sur les cours du métal. Les stocks ont en effet grimpé mardi à 617.000 tonnes, leur plus haut niveau depuis quatre mois et demi.

"Depuis qu'ils ont atteint un plus bas niveau en plusieurs années (à 427.000 tonnes, un minimum depuis 2009, NDLR) le 10 août les stocks de zinc ont grimpé de près 45%, soit un bon 190.000 tonnes", ont constaté les analystes de Commerzbank.

20:19 Écrit par Recycling dans Actualité, Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : metaux | | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.