03/10/2015

Les métaux industriels restent sous pression

Londres (awp/afp) - Les prix des métaux de base échangés sur le London Metal Exchange (LME) ont bien résisté à des statistiques économiques chinoises moroses cette semaine, mais les inquiétudes concernant l'essoufflement de l'économie mondiale pèsent sur les cours.

Des chiffres un peu meilleurs qu'attendu sur l'activité manufacturière en Chine, premier consommateur de métaux industriels au monde, pour le mois de septembre, ont soutenu les cours des métaux de base jeudi, selon Ole Hansen, analyste chez Saxo Bank.

L'indice PMI des directeurs d'achats rendu public jeudi par le Bureau national des statistiques (BNS) pour le mois passé s'est en effet établi à 49,8. C'était davantage qu'en août (49,7) et mieux qu'attendu par les experts.

Le cuivre aidé par la Chine...

Les cours du cuivre ont ainsi grimpé jeudi à 5.230 dollars la tonne, leur plus haut niveau en une semaine et demi.

Mais le rebond du métal rouge ne s'est pas construit sur des bases solides et le marché continue de regarder vers la Chine avec nervosité.

"Les inquiétudes sur une faiblesse de la demande chinoise qui pourrait affecter l'économie mondiale n'ont pas disparu", constataient les analystes d'Unicredit.

En effet, si l'activité manufacturière chinoise a été moins décevante qu'attendu, elle s'est repliée pour le deuxième mois de suite, alors que le secteur industriel est un pilier essentiel de la croissance de la deuxième puissance économique mondiale.

... puis plombé par les États-Unis

Par ailleurs, la publication de chiffres de l'emploi décevants aux États-Unis a également contribué à renforcer les craintes sur la santé de l'économie mondiale, et donc de la demande en matières premières.

Les métaux de base, dont le cuivre, ont ainsi réagi assez négativement à la publication du rapport du ministère du Travail américain, selon les analystes de Sucden Financials.

Le cuivre a même menacé vendredi de retomber sous le seuil des 5.000 dollars la tonne, un niveau au dessus duquel il était repassé en début de semaine.

L'aluminium a connu une semaine similaire au cuivre, montant jeudi à 1.598 dollars la tonne, son niveau le plus haut en une semaine et demi, avant de s'affaiblir, lesté par les chiffres de l'emploi américain.

Les cours du plomb ont chuté vendredi à leur plus bas niveau depuis un mois et demi, à 1.619 dollars la tonne.

La tonne de nickel a elle grimpé jeudi à son plus haut niveau en un peu plus de deux semaines, grâce à des annulations de mandats au LME qui pourraient se traduire par le retrait de l'équivalent de 54.690 tonnes de métal des stocks officiels de l'échange londonien, selon les analystes d'Unicredit.

10:37 Écrit par Recycling dans Actualité, Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : metaux | | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.