21/11/2014

Prix des ferrailles, des métaux, papiers, cartons le 19/11/2014

Papier/Carton (changements en EUR/tonne,rendu récupération)
  Mois Versus mois précédent
Mêlés (mélange de diverses sortes de papier/carton) octobre +0,50
Carton (boîtes usages de carton nodule) octobre 0,00
Journaux, brochures, magazines et autres imprimés octobre 0,00
Archives couleurs – résidus d’imprimerie octobre -2,00

A partir de ce jour, les fluctuations de prix sont publiées par rapport au prix du mois précédent. Les prix en valeur absolue ont pour inconvénient qu'ils dépendent de la quantité et de la qualité offertes.

Source: Coberec

Ferreux (EUR/tonne,livrés sur le site,prix indicatifs)
  Date prixPrécédent
Four Martin/E1 19/11 150,00 150,00
Cisailles légères 19/11 125,00 125,00
Four Martin/E3 19/11 165,00 165,00
Cisailles lourdes 19/11 140,00 140,00
Chûtes de tôles neuves/E8 19/11 165,00 165,00
Tournures courtes et longues 19/11 115,00 115,00
Fontes 1er choix 19/11 205,00 205,00
Fontes 2eme choix 19/11 175,00 175,00
Fontes à casser 19/11 155,00 155,00
Tôles noires à broyer 19/11 105,00 105,00
Tôles blanches à broyer 19/11 85,00 85,00
Mitrailles à découper 19/11 115,00 115,00

Source: ADS

Non-ferreux (EUR/100kg,livrés sur le site, prix indicatifs)
  Date prixPrécédent
Cuivre rouge 19/11 455,00 460,00
Laiton 19/11 265,00 265,00
Bronze 19/11 375,00 375,00
Plomb 19/11 130,00 130,00
Batteries au plomb 19/11 55,00 55,00
Zinc 19/11 120,00 125,00
Aluminium 19/11 90,00 90,00
Déchets neufs d'aluminium 19/11 120,00 120,00
Inox 316 19/11 135,00 135,00
Inox 304 19/11 85,00 85,00
Acier au chrôme 19/11 23,00 23,00

Source: ADS

06:41 Écrit par Recycling dans Actualité, Général | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : prix, ferrailles, metaux, papiers, cartons | | |  Facebook | |

16/11/2014

Métaux industriels: affaiblis par des craintes sur la Chine

Londres (awp/afp) - Les métaux de base échangés sur le London Metal Exchange (LME) ont évolué dans une fourchette étroite cette semaine, s'affaiblissant un peu en fin de semaine après des données chinoises décevantes.

"L'activité a été faible sur le LME", ont noté les analystes de Sucden en début de semaine.

Peu de données économiques d'importance ont été publiées dans la première partie de la semaine tandis que mardi était un jour férié en France, au Canada et semi-férié aux États-Unis. Les volumes sont donc restés faibles et les variations des cours limitées.

Les métaux de base se sont finalement affaiblis en fin de semaine, après la publication de données chinoises mitigées.

Ainsi, le Bureau national des statistiques (BNS) a annoncé jeudi que la production industrielle chinoise avait augmenté de 7,7% en octobre sur un an, en léger recul sur les 8% réalisés en septembre.

De leur côté, les investissements en capital fixe, qui mesurent ceux réalisés par le gouvernement dans les infrastructures, ont progressé de 15,9% sur l'ensemble des 10 premiers mois de l'année, en recul par rapport aux 16,1% de septembre.

"Tous les métaux de base ont reculé" après ces données qui "ont déçu les analystes", ont expliqué les experts du courtier Triland Metals.

Les acteurs du marché des métaux industriels sont très attentifs à l'évolution de l'économie chinoise, celle-ci étant de loin la première consommatrice mondiale de métaux de base.

D'autres données sont venues alimenter vendredi les inquiétudes des investisseurs sur le ralentissement de l'économie chinoise, avec le recul du volume de prêts accordés par les banques chinoises (548,3 milliards de yuans en octobre contre 857,2 milliards de yuans en septembre).

Ce chiffre "suggère que la croissance générale demeurera timide au quatrième trimestre de cette année", ont jugé Liu Ligang et Zhou Hao, économistes de la banque ANZ.

La Chine a enregistré au troisième trimestre un net ralentissement de sa croissance, au plus bas depuis plus de cinq ans, alors que Pékin conjugue efforts de rééquilibrage de son modèle économique et mesures "ciblées" de soutien à l'activité.

09:23 Écrit par Recycling dans Actualité, Général | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : metaux | | |  Facebook | |

25/10/2014

Prix des ferrailles, des métaux, papiers, cartons le 22/10/2014

Papier/Carton (changements en EUR/tonne,rendu récupération)
  Mois Versus mois précédent
Mêlés (mélange de diverses sortes de papier/carton) septembre +1,00
Carton (boîtes usages de carton nodule) septembre +0,50
Journaux, brochures, magazines et autres imprimés septembre +1,00
Archives couleurs – résidus d’imprimerie septembre +4,00

A partir de ce jour, les fluctuations de prix sont publiées par rapport au prix du mois précédent. Les prix en valeur absolue ont pour inconvénient qu'ils dépendent de la quantité et de la qualité offertes.

Source: Coberec

Ferreux (EUR/tonne,livrés sur le site,prix indicatifs)
  Date prixPrécédent
Four Martin/E1 22/10 170,00 170,00
Cisailles légères 22/10 145,00 145,00
Four Martin/E3 22/10 185,00 185,00
Cisailles lourdes 22/10 160,00 160,00
Chûtes de tôles neuves/E8 22/10 185,00 185,00
Tournures courtes et longues 22/10 135,00 135,00
Fontes 1er choix 22/10 225,00 225,00
Fontes 2eme choix 22/10 195,00 195,00
Fontes à casser 22/10 175,00 175,00
Tôles noires à broyer 22/10 125,00 125,00
Tôles blanches à broyer 22/10 105,00 105,00
Mitrailles à découper 22/10 135,00 135,00

Source: ADS

Non-ferreux (EUR/100kg,livrés sur le site, prix indicatifs)
  Date prixPrécédent
Cuivre rouge 22/10 450,00 445,00
Laiton 22/10 265,00 265,00
Bronze 22/10 370,00 365,00
Plomb 22/10 125,00 125,00
Batteries au plomb 22/10 55,00 55,00
Zinc 22/10 123,00 123,00
Aluminium 22/10 90,00 90,00
Déchets neufs d'aluminium 22/10 120,00 120,00
Inox 316 22/10 135,00 135,00
Inox 304 22/10 90,00 90,00
Acier au chrôme 22/10 24,00 24,00

Source: ADS

08:31 Écrit par Recycling dans Actualité, Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : prix, ferrailles, metaux, papiers, cartons | | |  Facebook | |

12/09/2014

Le cours du cuivre en Bourse a chuté de 2,17% en un mois.

Les contrats à terme sur le cuivre sont au plus bas depuis plusieurs semaines avec un test actuellement de l'important support hebdomadaire et mensuel situé à 309.
Un simple graphique permet de bien mettre en lumière la donne sur le marché :


arti dembik 1209

Deux éléments sont vecteurs de baisse pour le cuivre. Le premier est un épiphénomène. Il s'agit des enquêtes massives en cours en Chine dans le secteur des métaux. Plusieurs entreprises ont été visées, ce qui explique en partie la chute de 12% des importations de cuivre en août 2014 par rapport à août 2013.


Mais on aurait tort de penser que la soudaine diligence dont fait preuve Pékin pour assainir ce secteur est, à elle seule, à l'origine de la baisse. Le deuxième élément qu'il faut prendre en compte, c'est la croissance. Les mêmes doutes qui avaient encore cours au début d'année ressurgissent à la faveur de statistiques mitigées en Chine, voire carrément mauvaises en zone euro. Est-ce que l'activité mondiale sera à la hauteur des espérances ?


Tout porte à croire qu'elle restera encore durablement faible, avec un impact évident sur le cours de nombreux métaux, dont le cuivre.


Le ralentissement chinois, qui marque à la fois une fin de cycle économique et une volonté étatique d'aboutir à une croissance plus équilibrée, risque à court et moyen terme de créer une forte pression à la baisse sur les cours du cuivre. N'oublions pas que le principal importateur reste la Chine. N'oublions pas non plus que les investisseurs ont systématiquement, de manière irrationnelle, des attentes exagérées par rapport à la macro chinoise. Tout indique qu'une déception est inévitable, avec un effet direct sur les cours du cuivre.


Il n'est pas encore temps de shorter le métal mais il faudra surveiller une cassure durable des 309 qui ouvrirait alors la voie aux 300 puis aux 290 qui est le point bas annuel. Rien n'indique, que ce soit au regard des fondamentaux ou de l'analyse technique, que le cuivre pourrait aller dans les prochains mois sous ce dernier seuil.

20:48 Écrit par Recycling dans Actualité, Général | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : cuivre | | |  Facebook | |

Informations cours des métaux du 08/09 au 13/09/2014

Londres (awp/afp) - Les prix des métaux échangés sur le London Metal Exchange (LME) ont fortement chuté cette semaine, emportés par une série de facteurs baissiers dont la robustesse du dollar et des inquiétudes sur l'économie chinoise.

"Les métaux industriels ont perdu plus de 3% (cette semaine), effaçant presque tous les gains qu'ils avaient accumulés au cours des quatre semaines précédentes", a signalé Ole Hansen, analyste chez Saxo Bank.

"A la fois les métaux précieux et les métaux de base ont chuté cette semaine. Le facteur commun semble être la force du dollar et la perspective d'un resserrement imminent de la politique monétaire américaine", a expliqué Caroline Bain, économiste au cabinet Capital Economics.

Le dollar est monté cette semaine jusqu'à un plus haut en 14 mois face à l'euro et depuis six ans face au yen. Ce renforcement du billet vert pèse sur les matières premières libellées dans la devise américaine, en les rendant plus coûteuses pour les investisseurs munis d'autres monnaies.

Autre facteur baissier pour les prix des métaux industriels: les craintes sur la santé de l'économie chinoise, qui est de loin la première consommatrice mondiale de ces matières premières.

Ainsi, l'annonce jeudi du ralentissement de l'inflation chinoise en août (à 2% sur un an) a particulièrement pesé sur les métaux de base ce jour-là.

"Les prix du cuivre ont chuté (jusqu'à un plus bas en près de trois mois, à 6770 dollars la tonne) après le ralentissement de l'inflation chinoise. Cette décélération peut partiellement être expliquée, comme en Europe, par la baisse des prix de l'énergie mais reflète aussi clairement un ralentissement de la demande et du marché immobilier", a expliqué Jasper Lawler, analyste chez CMC Markets.

"Cette donnée chinoise soulève la question de la robustesse de l'économie et de savoir si Pékin va réussir à atteindre son objectif de croissance" de 7,5%, ont abondé les analystes du courtier Triland Metals.

Jeudi, l'aluminium et le zinc ont ainsi marqué des plus bas, depuis trois semaines pour le premier (à 2032,50 dollars la tonne) et depuis deux mois pour le second (à 2254 dollars la tonne).

Le plomb et l'étain avaient quant à eux atteint mercredi des plus bas depuis respectivement près de trois mois (à 2104,25 dollars la tonne) et un an (à 20'875 dollars la tonne).

Enfin, le nickel, qui a chuté vendredi à un plus bas depuis un mois (à 18'320 dollars la tonne), a tout particulièrement été victime de prises de bénéfices après l'absence de matérialisation de craintes sur l'offre, a expliqué M. Hansen.

La semaine dernière, des inquiétudes sur la mise en place d'un embargo sur les exportations de minerai de nickel depuis les Philippines avaient porté les cours du nickel jusqu'à un plus haut en deux mois.

Le marché du nickel est sensible à ce genre de spéculations depuis la mise en place en début d'année d'un tel embargo par les autorités en Indonésie, auparavant premier fournisseur mondial de ce minerai.

07/09/2014

Informations cours des métaux du 01/09 au 06/09/2014

Londres (awp/afp) - Les prix des métaux échangés sur le London Metal Exchange (LME) ont dans l'ensemble reculé cette semaine, l'étain souffrant davantage que les autres, tandis que le nickel était dopé par des craintes sur l'offre.


Le cuivre et l'aluminium se sont montrés plutôt stables cette semaine, même si le métal rouge, considéré comme le baromètre du marché, a brièvement marqué un plus bas en deux semaines mercredi (à 6002 dollars la tonne).


Selon Leon Wesgate, analyste chez Standard Bank, le cuivre a souffert ce jour-là d'une augmentation soudaine de 7000 tonnes des stocks de ce métal sur le LME.


Du coup, le métal rouge a entraîné le plomb dans son sillage, celui-ci étant tombé mercredi à un plus bas en trois semaines, à 2203 dollars la tonne.


L'étain a également marqué un plus bas ce jour-là, mais plus prononcé, chutant jusqu'à son minimum depuis huit mois, à 21'340 dollars la tonne. La chute de ce métal a notamment été causée par un retrait des investisseurs spéculatifs, ont pointé les économistes de Commerzbank.


Tout de même, les métaux de base se sont montrés plutôt résistants cette semaine, alors que le dollar a fortement progressé, un facteur habituellement baissier pour ces matières premières libellées dans la monnaie américaine, ont remarqué des analystes.


Le zinc a même réussi à se hisser jusqu'à un plus haut depuis fin juillet, à 2.411,50 dollars la tonne, toujours soutenu par de solides fondamentaux (forte chute des stocks, fermetures d'importantes mines en perspective et solide demande).


De son côté, le nickel a grimpé jusqu'à 19'524 dollars la tonne vendredi, son niveau le plus élevé depuis deux mois.


"C'est la première fois depuis fin juillet que le prix se hisse de nouveau au-dessus de 19'000 dollars la tonne. Aux Philippines, un sénateur a présenté un projet de loi visant la mise en place d'un embargo sur les exportations de minerais très similaire à celui en vigueur en Indonésie", ont expliqué les analystes de Commerzbank.


La mise en place en début d'année de l'embargo indonésien avait fait grimper le nickel jusqu'à 21.625 dollars la tonne mi-mai (un sommet en deux ans).


L'Indonésie et les Philippines sont les deux premiers fournisseurs mondiaux de nickel.

10:11 Écrit par Recycling dans Actualité, Général | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : metaux | | |  Facebook | |